La Prog

La carte
adhérent =

accès à tous
les concerts

en savoir plus
Réservez
en ligne

vos places
de concert

programmation concerts

12
Oct
2018
21:00

Mes Souliers Sont Rouges Chanson

 

bientôt disponible

Tarif normal : 16 , Tarif réduit : 14 €, Tarif adhérent : 11 €




« Je me souviens » la devise du Québec résonne particulièrement pour ces virtuoses du recyclage, artisans de la musique durable que le public n’oublie pas. 
Ces normands ont du mettre du viking dans leurs chansons ! quelque chose de rock’n roll qui a épaté les américains du Tennessee en 1994. Avec rien moins qu’un millier de concerts en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et six albums ils ont conquis un large public, rassemblé toutes les générations. Les folk stars en dehors des clous, mais toujours dans les coeurs, battent tous les records d’entrées du Zenith de Caen pour leur retour aux sources en 2011. Après 5 saisons en formation pionnière Mes Souliers Sont Rouges accélèrent le pas. Le groupe folk le plus alternatif se régénère avec de nouvelles collectes de terroirs. Musiciens alchimistes, bien de leur temps, ils auront tôt fait de donner le tempo à de nouveaux succès populaires. 
Mes Souliers Sont Rouges sait faire briller les trésors de musicalité, de poésie et de vitalité des répertoires transmis par les québécois, les cajuns, les irlandais et aujourd’hui les normands. La fraîcheur de leurs compositions, la pureté de leurs chants a cappela sont aussi à l’origine de leur succès. De balades douces en danses frénétiques, c’est véritablement leur générosité sur scène qui galvanise les foules, emportées par leurs pulsations irrésistibles, soulevées par le bonheur de la musique partagée. 
 
En réveillant de belles endormies, trois puis quatre et de cinq musIcIens normands, allaient propulser sur le devant de la scène et placer en tête de play-list chansons et ritournelles issues des traditions orales transmises de la Manche à l'Atlantique depuis deux siècles, au fil des vagues migratoires. 
Mes Souliers Sont Rouges avec leur chanson phare éponyme embrasent les villages normands au début des années 90. Le public des villes, des champs et toutes les générations adhèrent instantanément à leur folk oxygénée. Leur sélection régionale 1993 pour les découvertes du Printemps de Bourges consacre pour la première fois un groupe « trad » et augure de leur formidable parcours. Certains organisateurs déjà le prédisent : « ils iront loin ». 
Envoyés par la ville de Caen au festival Summer lights of Nashville-Tennessee en 1995, ils remportent un véritable succès d'estime. Ils en reviennent avec l'acronyme MSSR et des crédits pour se développer à l'international. 
Enregistré à St Lô et Nashville leur premier album « Tape la Galoche » devient le disque « indé » le plus rentable de l'hexagone comme en témoigne Luc Genetay (L'Autre Distribution) le plus gros distributeur français indépendant et partenaire historique du groupe. 
Adoubés par leurs grands frères québécois de la Bottine Souriante, ils enregistrent « Gaillardises » dans leur fief de Joliette en 1997. En dix ans Mes Souliers Sont rouges écoulent 250.000 disques avec quatre albums auto-produits et deux autres signés : « Cinq » coloré chanson française chez Trema/Sony et « Une heure déja » un 6e opus flirtant avec la variété chez AZ/Universal. 

Réalisation : Agence Multimedia Otidea